http://plinn.org 0
Plinn
   Documentation
   Téléchargements

Nouveautés fonctionnelles

Plinn 2 intégre désormais l'éditeur de pages web fckeditor (alias FCK) avec trois nouvelles fonctions exclusives :

  1. un navigateur de fichiers à l'ergonomie calquée sur le « Finder Macintosh » ;
  2. un gestionnaire d'images incorporées ;
  3. un mécanisme de retaillage dynamique des images.

 

Le navigateur de fichiers

FCK dispose d'un navigateur qui permet de parcourir l'arborescence des contenus du site pour les insérer sous forme de liens ou d'images dans la page en cours d'édition. La version de base de FCK ne permet pas un affichage des métadonnées. Quitte à réaliser des adaptations au logiciel existant, il n'était pas plus compliqué de créer une toute nouvelle interface de navigation dans les contenus. Ce nouveau navigateur reprend trait pour trait l'ergonomie du Finder de Mac OSX (cf. fig 1), bien plus agréable que la version originale.

 
Fig. 1 : Navigateur  de fichier « à la mode Macintosh »

 

Le gestionnaire d'images incorporées

Une image insérée dans un document web peut poser un certain nombre de problèmes : elle peut être déplacée, supprimée ou encore non publiée (non accessible pour les visiteurs anonymes, alors que le document pourrait l'être). Pour apporter une solution pragmatique à ces problèmes, un gestionnaire d'images incorporées a été créé pour permettre le chargement direct (upload) des images dans le document (cf. fig 2). En conséquence, les images sont encapsulées dans le document et leurs affichages dans le document n'est jamais compromis. Dans la version définitive de Plinn 2, cette fonction sera étendue à tous les types de fichier.



Fig. 2 : Gestionnaire des images incorporées

 

Retaillage dynamique des images

Insérer une image dans une page web demande de respecter quelques critères techniques pour obtenir de bons résultats tant du point de vue des performances que de la qualité d'affichage. Plus précisément, il faut d'une part que l'image soit dans un format supporté par le navigateur (jpeg, gif ou png), et d'autre part que sa taille soit adaptée aux dimensions déclarées dans la balise responsable de l'affichage. Par exemple, si la taille réelle d'une image  est plus importante que les dimensions de la balise, on constate une dégradation sur deux plans : 1- le fichier à télécharger est plus volumineux que nécessaire et donc un surplus de bande passante est utilisé inutilement ; 2- le navigateur devra sous-échantillonner l'image pour l'adapter aux dimensions définies dans la balise. Selon les navigateurs, ce sous-échantillonnage peut engendrer une image de qualité médiocre si un algorithme d'anti-crénelage n'est pas mis en œuvre.

Avec Plinn 2, l'utilisateur n'a pas à se préoccuper de ce genre de considérations :

— les formats d'image les plus courant sont reconnus et, le cas échéant, une conversion au format JPEG est réalisée ;
— dès qu'un changement de taille est opéré dans l'éditeur (cf. fig. 3) une nouvelle copie optimisée est immédiatement générée.

Ce fonctionnement s'applique aussi bien aux images incorporées qu'aux images liées (expliqué ci dessus : Le gestionnaire d'images incorporées). En outre, cette solution conserve toujours le fichier d'origine et par conséquent, un agrandissement a posteriori d'une image ne provoquera pas de pixélisation (dans la limite de la résolution originale).


Fig. 3 : Retaillage à la volée des images

Pour en savoir plus : un résumé des nouveautés techniques de Plinn 2.